«

»

avr 01

Information en avant-première

academie d'arme de frances  logoFFE

 

 

Amies et amis du cercle d’escrime d’Arras,  vous n’êtes pas sans ignorer que notre cher Maître Eric est un membre émérite de l‘académie d’armes de France, association des maîtres d’armes depuis 1567, et , à ce titre,  au centre des grandes décisions qui régentent notre sport. Compte tenu de la situation qui a marqué un coup d’arrêt à la pratique du noble art, les grands prêtres  détenteurs du savoir ancestral ont profité sous l’égide et l’approbation de la FFE ( LA FIE devrait bientôt suivre la même direction)  de revoir légèrement le règlement Epée afin de retrouver encore un peu plus l’esprit initial de l’arme, héritière directe de la rapière, arme de duel par excellence, permettant de laver tout affront dans l’honneur d’un combat loyal.

Ainsi, Maître Eric, bien conscient du désarroi dans lequel ses élèves se trouvent actuellement, a décidé de lever une légère partie du voile de ce nouveau règlement afin de nous faire patienter  avec quelques perspectives très intéressantes qui pourraient rebattre les cartes des classements actuels.  Bien entendu cette information est strictement réservée aux licenciés du cercle d’escrime d’Arras. Nous invitons tout autre lecteur à s’écarter de cet article et éventuellement à se rapprocher de leur maître d’Arme, à moins qu’il ait l’intention de nous rejoindre dés la saison prochaine, cela va de soi.

Force et honneur Eric , pour ce beau cadeau! 

 

Extrait du nouveau Règlement  Epée

t.61 – Tenue

La tenue devra correspondre à la norme ISO-20210401 , dite tenue 3.0, contenant une série de capteurs sur toute la surface blanche reliée par bluetooth  à l’appareil de piste permettant ainsi de connaitre avec précision la partie du corps touchée .

t.62 – Masque

Le masque homologué FIE devra désormais être homologué FID (fédération internationale des duels) et s’allumer rouge signifiant la triste “fin” d’un des escrimeurs , ou s’allumer jaune, symbolisant la victoire éclatante.

t.63 – Epée

L’épée reste une arme d’estoc seulement. Par contre il sera possible de la lancer de loin telle une fléchette (à ne pas confondre avec la flèche qui est l’action classique de l’escrimeur courant derrière son épée ) afin d’atteindre l’adversaire. En cas d’échec de la cible, l’adversaire pourra riposter en criant ” Raté”, en français et ainsi marquer 2 points. En cas d’oublie de la riposte verbale, il ne se verra attribuer qu’un point.

L’épée peut avoir différentes tailles tant que la longueur du bras plus de la lame ne dépasse pas 180 cm (ainsi les grands d’1m90 devront sans doute utiliser une lame 2,ou lame 0) .

Elle n’aura plus besoin d’être reliée par fil électrique, les capteurs de la tenue prenant le relai pour indiquer la touche, ce qui devrait éviter aux escrimeurs les nombreux stress d’une arme défaillante ne s’allumant plus à 20 secondes du “Allez”.

t.64 – Surface valable et marquage des points

La surface valable comprend tout le corps du tireur, y compris ses vêtements et son équipement.

Ainsi, toute touche arrivée compte, quelle que soit la partie du corps (tronc, membres ou tête), du vêtement ou de l’équipement, atteinte. En fonction de la zone touchée (les capteurs de la tenue 3.0), l’escrimeur perdra un certain nombre de point, dit point de vie qui viendront se soustraire au nombre de point acquis par les touches mises.

Une touche prise au masque = -3 PTV .

Une touche prise au coeur = -4 PTV .

Une touche prise au bras armé = -2 PTV .

Une touche prise aux cuisses = -1 PTV .

Une touche prise aux jarrets=   CARTON ROUGE  pour celui qui prend la touche ( il faut faire attention au coup de Jarnac )

t.65 – Corps à corps , flèche et pirouette 

Le combattant qui, soit par flèche, soit en se portant résolument en avant, occasionne, même plusieurs fois de suite, le corps à corps (sans brutalité ni violence) ne transgresse pas les conventions fondamentales de l’escrime et ne commet aucune irrégularité.

Le tireur qui occasionne le corps à corps volontaire pour éviter une touche, ou qui bouscule son adversaire, reçoit  soit une fessée , soit un soufflet au choix de l’arbitre.

La pirouette est désormais autorisée à condition qu’elle aboutisse à une touche. Si ce n’est pas le cas, la riposte pourra marquer 3 points.

t.64 – Jugement de la touche

Les épreuves d’épée sont jugées à l’aide d’un appareil électrique enregistreur de touches.

Lorsque les deux tireurs sont touchés, et que l’appareil enregistre valablement ces deux touches, il y aura “coup double”, c’est-à-dire une touche pour chacun. Les points de vies à soustraire pourront être différents, bien entendu.

t.67 – Défaillance du matériel

Ce point n’a plus lieu d’être tant les capteurs seront efficaces. L’épée n’a besoin que d’une mouche afin de ne pas transpercer l’adversaire ce qui serait contraire à la promulgation de notre sport et à l’augmentation du nombre d’adhérents, ainsi plus de tête de pointe à régler.

t.69 – Tapis ( plus métallique)

Plus besoin de tapis métallique , par contre un tapis moelleux sera accepté surtout pour les vétérans afin que la pirouette ne leur soit pas contre-indiquée.

La piste pourra être désormais sinusoïdale afin de simuler les combats de nos héros des siècles passées  le long de ravins vertigineux.

Les longueurs de pistes pourront s’adapter aux différents lieux de compétitions et prendre toute longueur utile ( des minuscules toilettes jusqu’aux parcs immenses) permettant ainsi de simplifier la logistique et l’organisation des compétitions.

Voilà chères et chers escrimeurs,  bien entendu Eric se fera un plaisir de transmettre toutes vos remarques à ses pairs académiciens.

A très bientôt pour d’autres nouvelles !

2 Commentaires

  1. guilluy eric

    Vous êtes des fous !!!!!!!!!!!!

    Mais qui a lâché ces informations qui émanent d’une réflexion ultra confidentielle et secrète du conseil de l’académie d’armes dont je suis un membre permanent ?
    Nous travaillons sur une révolution totale de ce noble sport ou effectivement nombres concepts existants depuis des décennies vont voler en éclats. qu’en déplaisent aux innovateurs dont je fais partie. Certaines nations travaillent d’ailleurs en collaboration avec nous telles que la Corée du Nord, Cuba, la chine mais aussi le Liechtenstein, saint Marin et Monaco pour ne citer que les principales nations.
    Heureusement que vous n’avez pas dévoilé l’essentiel, car ce projet immatriculé au ministère ( sous référence
    ” 2021.X-Sport/révolution/AAF/groupe expertise/EG.AL.PD.AC.LL/gouv.fr”) car une demande de marque est déposée.
    Merci donc de me consulter avant toute intervention ou divulgation d’information ultraconfidentielles.

    Maître Eric

    1. patrice de jaeghere

      Mes plus plates excuses, Maître Eric ,
      J’avoue m’être laissé emporter par l’extraordinaire engouement que vos travaux allaient provoquer à coup sur .
      En même temps, peut-être que les réactions que ce règlement engendrera permettront d’ajuster vos décisions en prenant en compte nos remarques et idées? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>