«

»

juin 02 2017

ça roule pour Pierre!

Les lundis et Vendredis, on est toujours épaté par les jeunes escrimeurs qui n’hésitent pas à lancer des défis aux quelques aguerris vétérans que nous sommes.  Les Quentin, Lucas, Martin, Clément, Pierre, Henri et tous les autres nous donnent déjà bien du fil à retordre même s’il nous arrive de gagner avec une petite ‘pointe’ d’amusement quand leur mine se renfrogne.

Mais point d’illusion, on sait qu’il ne s’agit que d’une rémission tant leur progression est implacable. Et on est heureux de les faire progresser tout en progressant aussi, car pas de secret, comme le répète Maître Eric, il faut pratiquer, pratiquer et encore pratiquer. Répétition des gestes, coup droit, fente, flèche, dégagement, feinte,  distance …. , ce sont nos gammes.

Alors, la preuve par 9 que ce travail porte ses fruits , c’est Pierre Millet qui l’a apporté ce dimanche 26 mai. En effet, après une bonne saison  en individuel (16ème au classement régional chez les M14) , en équipe (4ème au classement régional), et une seconde place au championnat UGSEL régional,  il termine en beauté à la seconde place au championnat national UGSEL qui s’est déroulé à Saint-Omer.

Pierre représentaiCSC_0152t à la fois la région Haut de France, son collège, et bien entendu le cercle d’Arras, en épée benjamin Elite.

Aprés d’âpres combats dans une salle surchauffée dans tous les sens du terme puisqu’il parait que l’ambiance était très chaleureuse en plus de la chaleur du weekend, Pierre accède en finale. Malheureusement, Il s’incline d’une touche à la mort subite face au champion de Bretagne.

 Bravo à lui pour cette belle médaille d’argent ! 

 

1 Commentaire

  1. Chaudron Alain

    Pour rebondir sur le titre de cet article, je dirais bien… Pierre qui roule n’amasse pas mousse mais des médailles.
    Bon celle-là était facile…
    En tout cas Bravo à toi Pierre pour cet excellent résultat et plus généralement pour ta bonne saison au CEA tout en discrétion.

    J’en profite également pour confirmer les dires de Patrice. Il est en effet parfois bien difficile pour les vétérans (autrement dit « les vieux ») que nous sommes de sortir vainqueur des combats avec les « jeunes gens » cités dans l’article et c’est tant mieux. C’est signe qu’ils progressent… Dès lors ils nous obligent à sortir de notre « zone de confort ». C’est du « gagnant-gagnant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *